Pages

mercredi 19 avril 2017

HOLOGRAMME





                                                            Le piège diabolique 


      A tout lecteur de Blake et Mortimer , les hologrammes d'un des candidats à l'election présidentielle française font penser à l'hologramme de Paul Henri Spaak, qui apparaît à Mortimer
dans Le piège diabolique.(*)  Notons que Jacobs fait cette planche en 1960, et qu'il aura fallu 50 ans avant que les hommes politiques usent de cette technique d'anticipation. Mais la ressemblance s'arrête là. Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi Vercoquin et Plancton usent de cette technique, car elle  accentue encore la boursoufflure propre au candidat, comme le dessin de Jacobs le marque parfaitement. Un hologramme c'est une sorte de grenouille qui enfle pour se faire boeuf.

       Car Paul Henri Spaak malgré le côté bombastique dont l'affuble Jacobs, est un grand résistant, l'un des fondateurs de la Communauté européenne. Il joua un rôle majeur dans la destitution du Roi des Belges Leopold III en 1950. Il est probable que Jacobs, très conservateur, ne l'ait guère aimé. Mais il est assez curieux qu'il le dépeigne ici en militariste, car il fut dans sa jeunesse anti-militariste.


(*) voir par exemple : http://www.actuabd.com/E-P-Jacobs-Retour-vers-le-passe