Pages

lundi 27 juillet 2015

Homonymes



                                 Frank Ramsey     
                                                             Taylor Swift


     Parmi les nombreuses choses qui m’irritent quand je fais une recherche sur internet, il y a le phénomène des célébrités homonymes ou quasi homonymes, qui accaparent toutes les premières pages Google (ou autre moteur), rendant invisibles les célébrités authentiques. Par exemple, cherchant « Jonathan Swift » je tombe sur des dizaines de pages sur Taylor Swift, une blonde insipide chantant des airs acidulés. Le poids de cette blonde l’emporte manifestement sur celui du Doyen. Cherchant Frank Ramsey, je tombe sur un basketteur. Manifestement un grand nombre de gens ne connaissent sous ce nom que le second. Plus bénin, quand je cherche le psychiatre américain Brendan Maher, je tombe sur « an Irish Hurler », joueur d’une sorte d’ancêtre irlandais du cricket. Cherchant des informations sur la planète Pluton, je tombe sur Pluto, le chien de Mickey. 




Le pire vient quand je tape sur internet mon propre nom. Je tombe immédiatement sur un homonyme qui fait du moto-cross, ce qui ne me remonte pas le moral. Ces homonymats peuvent conduire à la faillite : une entreprise indienne nommée Grexit a dû récemment changer de nom, le sien étant devenu invisible en raison de l’actualité récente. Les prénoms des enfantsétant déterminés par les chanteurs et les jeux vidéos, si vous voulez survivre un jour dans l'infosphère, donnez à vos enfants des noms vraiment originaux. Appelez vos filles Zénobie ou Gustavine, et pas juste Appoline ou Zoé, vos garçons Nabuchodonosor ou  Nicéphore que plutôt Nathanaël. 
 
    Mais au fond, ai-je raison de m'indigner de ce que Taylor Swift soit plus célèbre que Jonathan Swift, Frank Ramsey le basketteur plus célèbre que le mathématicien , et Pascal engel le motocycliste plus célèbre que Pascal Engel le philosophe? On parle de "sagesse des foules" (J. Surowiecki) et on a pu montrer que les foules, plus elles sont nombreuses, finissent par avoir des opinions qui convergent vers la vérité. Si la majorité converge vers Taylor Swift plutôt que vers Jonathan Swift, rien de plus normal: c'est que la sagesse prescrit d'admirer Taylor, une aimable blonde fadasse  plutôt que Jonathan, vieillard misanthrope et laid. La première n'a -t-elle pas obtenu un  Q score, score de mesure de la célébrité. le Doyen n'a aucune chance d'en obtenir un. Si je respecte la vérité, je dois respecter l'opinion vraie majoritaire.