Pages

mardi 7 janvier 2014

Conseils pour améliorer vos MOOCs


                                              Topaze enseignant la morale laïque




      Une critique fréquente que l’on adresse aux MOOCs  est de donner une image trop aseptisée et déshumanisée des enseignants  qui les présentent et de l'enseignement en général, et de faire perdre tout ce qui fait partie d’un cours en « présentiel » : l’ambiance de la salle de cours, l’hésitation de l’enseignant, les mille signes qui lui font sentir que son auditoire s’ennuie ou s’enthousiasme, les rires ou les soupirs qui accompagnent tel développement, la vivacité des questions, voire l’ennui qui peut se dégager, etc. Mais voici quelques propositions destinées à améliorer cet état de choses, destinées aux concepteurs de MOOCs  et aux animateurs de plateforme.

1)      Utiliser la technique des sitcoms en diffusant des rires préenregistrés qui émailleront le propos de l’enseignant – que l’on obligera aussi  à faire des blagues toutes les 5 minutes pour amuser l’auditoire. De même on pré-enregistera des soupirs d’ennui, des raclements de gorge  et des toussotements pour les passages les plus ardus du MOOCs, ce qui donnera aux auditeurs non seulement un sentiment de sympathie avec ceux qui souffrent sur des équations ou un point difficile de jurisprudence, mais aussi qui signalera que ce sont les passages où il faut se concentrer. On pourra aussi pré-enregistrer en début de Mooc des bruits de tables et de chaises qu’on pousse, ou un brouhaha d’amphi, pour donner de l’ambiance. Et surtout on ne manquera pas d’émailler le MOOC, à intervalles réguliers, de sonneries de portables de toutes sortes, voire de voix d’étudiants répondant au téléphone (« Attends je suis en cours, je te rappelle dans 5 minutes »).

2)      Les enseignants des MOOCs sont trop avenants pour être crédibles, ils ont l’air de représentants de commerce  ou de laborantins de pharmacie dans une pub pour médicaments, et pas de profs. On les obligera donc à porter des vêtements plus éculés, des pantalons tirebouchonnés, des chemises mal repassées, des cravates mal ajustées, des vestes qui baillent au col et aux manches, etc. et pour les dames des tailleurs boudinants, des chemisiers effilochés, des bas filés, des chignons en bataille. Ainsi les enseignants ressembleront-ils comme deux gouttes d’eau à ceux qu’on trouve dans les amphis, et leur habillage sera à l’image de leur salaire réel. En plus, on n’aura pas à changer les Moocs tous les cinq ans : car la mode change et un enseignant filmé avec des habits neufs à la mode d’il y a quelques années a vite l’air désuet -  son cours aussi -  tandis que des habits éculés restent tels plus longtemps et ont un petit air d'éternité qui sied au savoir.

3)      On n’oublie pas les odeurs. Dans nombre d’amphis aux Etats Unis, les étudiants amènent leur manger et leur boire et jouent des mandibules ou glougloutent sous le nez de l’enseignant. Il y a un remède à cette lacune. Si la technologie ne permet pas encore de diffuser des odeurs de synthèse à partir des ordinateurs – cela viendra sûrement, la cyber-olfaction fait des pas de géant – on peut néanmoins disposer devant le professeur filmé des hamburgers, des boîtes de coca et des sachets de chips, qui donneront un petit air de familiarité au décor. 

4)      Une critique fréquente est que les MOOCs ne permettent pas de saisir le « tremblé » véritable d’un cours , et surtout le rythme du séminaire: le fait que l’enseignant puisse buter sur ses mots, se reprendre, répondre à des questions de la salle, revenir en arrière, bref tout ce qui fait qu’un cours est vivant, et une sorte de petit théâtre, avec ses mouvements divers et variés, ses accelerati et ses diminuendi . En fait ce n’est pas difficile à réaliser. Il suffit de recruter quelques enseignants bègues, d’autres excités ou hystériques, d’autres encore ennuyeux – ce qui ne devrait pas être trop difficile – pour donner l’impression d’être comme en classe. On pourra aussi répéter deux fois la même séquence, pour donner l’impression de répétition. Et on pourra aussi demander aux enseignants d’être obscurs et confus, pour faire real life


Bref tout ce que le Truman Show réussissait à faire peut être fait sur MOOC, avec un peu d’imagination et d’effort. De même que McDonald’s a réussi à offrir à ses consommateurs des hamburgers campagnards au fromage de chèvre ou qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à la baguette jambon beurre, les MOOCs  peuvent aisément intégrer l’ambiance d’un amphi bondé au sein d’une fac délabrée, couverte de graffitis et d’affiches, avec des étudiants et des professeurs absents.  C'est même ce qu'ils imitent le mieux.

dimanche 5 janvier 2014

LNI Lingua Numerici Imperii





Té n’seras jamais aussi fort qu’inne mouque : tu ne quieras jamais au plafond (proverbe ch'ti )





Projet de lexique


Académie numérique : n.f. 1.université, établissement de mouquement supérieur, 2. Division administrative à la tête de laquelle se trouve un Recteur numérique. 3. société savante : l’Académie numérique française (syn. Wikidémie)
Apprenant : adj qui est en train d’apprendre (mais n’a pas encore appris) ; étudiant, élève (vieilli)
Concept : n.m projet de mouque, ou de plateforme (« les concepts sans intuitions sont des mouques vides et les mouques sans concepts sont aveugles»)
Contenu : n. litt. information, ce qui est communiqué en ligne, fig. savoir, connaissance (« Il m’a  communiqué ses contenus », « après avoir transmis des contenus pendant 35 ans, il avait bien droit à la retraite »)
Mouque : n.m. cours,  par définition  massif, ouvert, en ligne
Mouquer : 1. v.t ,  litt. Faire tourner un Mouque sur une plateforme numérique ;  fig. enseigner, faire cours au moyen d’un mouque : « J’ai mouqué 3 heures aujourd’hui, mais cela m’a demandé 30 heures de préparation » 2. Mouquer (se) v. refl. Visionner un mouque : « Si toi tu te mouques de moi, moi j'm'y mouquerai de toi »)
Mouquant : adj enseigné, apprenant  , élève, étudiant (vieilli) (« Tous les mouquants sont là ! je compte 25000 clics »)
Mouquaire , adj  propre à un module de mouquement sur mouque (« un mouquement doit toujours être mouquaire et non pas global»
Mouquation : n.f concours national passé par les aspirants mouqueurs. Peut s’obtenir à l’ancienneté. (« Il a été reçu second à la mouquation, çà s’est joué à un clic  »)
Mouquerie: n.f. enseignement, transmission de contenu. « L’école de la République doit fournir une mouquerie gratuite, laïque et obligatoire »)
Mouqueur : n.m, f mouqueuse 1. concepteur de mouques, 2. enseignant, syn. Professeur (vieilli)  . Comme il avait des problèmes existentiels, il a twitté son mouqueur de philosophie »
Mouqueur de conférence : n.m f mouqueuse premier grade de titulaire  l’enseignement supérieur. « Les mouqueurs de conférence ont une charge de mouquerie trop grande »
Mouqueur supérieur : n.m f mouqueuse , professeur, grade supérieur du supérieur (1ere classe, 2eme classe). « les mouqueurs supérieurs sont des mandarins du net »
Mouqueur concepteur : n.m f mouqueuse chargé de cours, technicien concepteur (« Sans le mouqueur de concepts, le mouque ne tournerait pas »
Mouqueur assistant : n.m f mouqueuse mouqueur temporaire ou contractuel « Les syndicats réclament l’abolition du statut de mouqueur adjoint et leur titularisation comme mouqueurs concepteurs »)
Mouquinaire : n.m séminaire, rencontre (virtuelle) d’apprenants (pairs) , en général en petit groupe, autour d’un mouque (« je préfère de loin travailler en mouquinaire plutôt qu’en mouque, c’est plus cool »)
Pair : n m.f. apprenant évaluateur de mouqueurs, syn. coach, tuteurs (« Mon pair m’a fichu une claque numérique après avoir lu mon bulletin de notes numérique)»
Plateforme :n.f  site à mouques, privé ou public («Acculé, il s'est réfugié sur une plateforme")
Test de Turingue (TT) test destiné à savoir si on a affaire à un mouqueur ou à une mouqueuse  (« pour éviter les injustices numériques envers les mouqueuses il faut faire le TT »)
Tuteur de mouque : n.m.f mouqueur (enseignant) accompagnant un mouque. « Le tuteur qui devait nous mouquer était absent. Pas grave, il a été remplacé par un mouque de tutorat »)




                                                           Victor Klemperer